TLEO

Biographie

Un état de métamorphose constant fait se succéder, s’embrasser chaque nouvel instant avec le précédent. Les corps se meuvent se construisent puis, dans une ultime mutation se dispersent revenant à l’état d’infimes particules. Chaque seconde ingère la précédente et nourri la suivante – continuum simpliste nous menant du début a la fin de notre existence-. Qu’ils s’agissent des dessins ou des sculptures ces « objets » tentent de fixer dans leurs formes les traces de ces aggloméras de moments et d’émotions qui nous traversent et s’impriment dans nos substances. La diffusion aléatoire de l’encre dans le dessin que l’eau a tracé sur le papier rejoint les étirements hasardeux du mélange de ciment et de filasse dont sont composées les sculptures. Derrière les sombres aspects de ces «êtres» hybrides ou faméliques nous prenant à témoins, la vie subsiste malgré tout. Les chaires et les sentiments se malaxent, s’assemblent s’épousent tant bien que mal et tentent de suspendre brièvement le défilement du temps.